D - ESP - ENGL

Kontakt / contact       Hauptseite /
                            page principale / pagina principal / home        zurück / retour / indietro / atrás /
                            back

Le terme criminel "théorie de conspiration"

On devrait interdire le terme "théorie de conspiration", parce que des dates et des faits ne peuvent pas conspirer

de Michael Palomino (2006 / 2011 / 2014)

Partager / share:

Facebook







Le terme "théorie de conspiration" depuis 1967 - mot de lutte du CIA contra les vérités

De l'édition Kopp online on a la explication d'un article du 3 de novembre 2014 ("Mensonges, soufrements et propagande" [web01], traduction)

Original in German:

<woher das Wort »Verschwörungstheorie« seine heutige Bedeutung hat: Es stammt von der CIA.

Im April 1967 schickte die CIA in Zusammenhang mit dem Prozess um den Mord an Kennedy aus ihrer Abteilung für psychologische Kriegsführung eine Anweisung an alle CIA-Stationen. In dem Schreiben wurden Hinweise gegeben, wie mit Kritikern umzugehen sei, und der bis dahin gebräuchliche Begriff »assassination theories« (Attentats-Theorien) durch »conspiracy theories« – also »Verschwörungstheorien« – ersetzt.

Das bis dahin neutrale Wort »Verschwörungstheorie« wurde so vor allem unter Journalisten der großen Medien zu einem Kampfbegriff der CIA umgemünzt. Und den Kritikern wurde unterstellt, dass sie als »Verschwörungstheoretiker« allein aus staatsfeindlichen und/oder kommerziellen Gründen unterwegs sind. Genau das sind die Ursprünge des journalistischen Kampfbegriffs der »Verschwörungstheorien«.>



Traduction:
<d'où vient le sens du mot "théorie de conspiration" d'aujourd'hui: Le sens vient du CIA.

En avril 1967 on avait un procès concernant le meurtre contre Kennedy, et le CIA distribuait de son département pour guerre psicologique une nouvelle instruction a toutes ses offices du CIA. Dans cette instruction furent des indications comment les gens critiques devraient être traités, et le terme "théorie de meurtre" fu remplacé par le terme "théorie de conspiration".

De cette façon le mot "théorie de conspiration" qui fut neutre jusqu'á ce temps fut interprété d'une nouvelle manière et fut usé comme un mot de guerre du CIA surtout par les journalistes. Et ainsi l'on accusait toujours les gens critiques d'être un ennemi d'état et/ou d'agir par des raisons économiques. Justement ça c'est l'origine du mot de guerre des journalistes "théorie de conspiration".>


Beaucoup des journalistes travailles pour le CIA criminel comme espion (!!!)

Et: beaucoup des journalistes sont des espions du CIA qui paye bien. Alors les journalistes ne sont pas plus que des espions et font la propagande pour le CIA criminel. Voir le livre de Udo Ulfkotte "Gekaufte Journalisten" ("Les journalistes achetés") de l'année 2014, chapitre 1,3 et dans l'épilogue. Dans le blog sur le CIA on a d'autres indications sur ce CIA criminel comme il a employé des journalistes comme espions depuis les années 1950s déjà.

Théories de conspiration du CIA contra les vérités durant la Guerre Froide et depuis 1986 durant la "globalisation"

Jusqu'à l'année 1986 ce terme de la "théorie de conspiration" acompagnait la Guerre Froide en Europe, et durant la globalisation depuis 1986. Alors, la politique des parties gauches y la politique des parties centrales suggèrent principielement: Personnes avec des doutes concernant les mass médias conduites par les "EUA", cettes personnes sont des neo nazis. Et ça c'est vraiement trop.

Mais ce terme "théorie de conspiration" a plusieurs éléments criminels en même temps:

1. le terme "théorie de conspiration" a son origine dans la "guerre froide" et c'est un terme de la propagande pour déqualifier des entiers œuvres historiques et pour diffamer les auteurs comme "comploteurs"

2. le terme "théorie de conspiration" est usé contre toutes les œuvres historiques qui ne conviennent pas à l'image des stupides livres de l'école qui sont toujours aimable envers l'Amérique

3. le terme "théorie de conspiration" décharge les journalistes stupides à lire des nouveaux livres et de s'occuper des dates d'une façon neutre, et tant que le salaire convient les journalistes stupides ne vont pas vouloir s'occuper des nouveaux livres qui sont qualifiés comme "théorie de conspiration" et les auteurs comme "conspirateurs"

4. le terme "théorie de conspiration" rassure les journalistes stupides qui ont fait leurs études dans des universités qui sont aimable envers l'"Amérique" dans leur ligne propagandiste aimable envers l'"Amérique", et les journalistes stupides ne peuvent pas s'imaginer que toutes les dates et faits sont importantes et pas seulement ceux du livre scolaire et des journaux et des jugements qui sont aimables envers l'"Amérique"

5. le terme "théorie de conspiration" est partiellement copié de la justice stupide qui est aimable envers l'"Amérique" de sorte que les avocats et les juges - avec les journalistes stupides - déqualifient des œuvres entiers et ses auteurs comme "conspirateurs"

6. d'autres autorités e l'état répètent ces versions d'interprétation aussi encore, par exemple des guides "chrétiens", des politiciens ou aussi la censure des lexiques comme par exemple Wikipedia etc. Là on exclue des gens qui effectivement auraient à présenter des dates importantes.

Au total le terme "théorie de conspiration" fait un immense dommage dans l'historiographie: Des œuvres et ses auteurs qui ne conviennent pas à l'image aimable envers l'"Amérique" sont criminalisés généralement comme "conspirateurs", alors présentés comme Nazis ou Communistes. C'est incroyable comme les journalistes stupides, comme les avocats stupides et des juges stupides continuent à appliquer ce terme contre des dates. Mais tant que le salaire convient cette pratique ne va pas changer.


Exemples des "théories de conspiration" - et les preuves contraires ne content pas dans le média!

Le média dit qu'il y a les "théories de conspiration" surtout les suivantes:

-- toutes les dates alternatives qui ne conviennent pas concernant le holocauste du procès d'Auschwitz

-- toutes les dates alternatives concernant les "alunissages" des "astronautes" "américains" ou l'on peut trouver beaucoup des photos manipulées comme on peut apporter la preuve, et le rayon cosmique et la radioactivité des ceintures rayonnantes de Van Allen et la radioactivité sur la lune même aurait provoqué subitement cancer chez les "astronautes" quand ils auraient vraiment été sur la lune

-- toutes dates alternatives concernant le 11 septembre 2001 où l'on avait vu cracher les gratte-ciels du WTC dans 10 secondes avec vitesse de chute avec des indications des pompiers qu'il y avait beaucoup des explosions dans les monuments, qu'on avait des trous vides sans avions dans les trous, et on n'avait pas des avions chez le Pentagone et non plus chez Shakesville

-- et depuis 2010 aussi les gens qui voient la vérité concernant l'Euro faible sont déclarés comme thëoricien de conspiration.

Mais c'est comme ça: Les faits ne peuvent pas conspirer, mais le CIA et le gouvernement des "États Unies" peut très bien. Toutes les preuves contraires sont nommées des "conspirations" par les journalistes stupides, ne sont pas reportées ou l'on va les ridiculiser.

Mais avec la criminalisation des œuvres complètes et des auteurs les journalistes et les juges stupides ne produisent pas la paix, mais ils font la guerre contre les dates et les faits qui ne conviennent pas dans leur image afin que les "États Unies" soient toujours les "bons" et les autres toujours les "mauvaises". Tant que le salaire est juste les journalistes et juges stupides vont continuer comme ça...


Des "théories de conspirations" n'existent pas - on a seulement des dates qui sont justes ou fausses

DIEU DONNE UNE LUMIÈRE QU'ILS VONT ENFIN VOIR LA VÉRITÉ ET FONT LA PAIX.

Car les journalistes et juges stupides ne sont pas prêts jusqu'à aujourd'hui à considérer les "théories de conspiration" aussi de l'autre côté que les "conspirations" peuvent aussi être produites par la côté "américaine", par le régime à Washington et par le service secret CIA.

Comme ça on aurait un progrès quand les journalistes et jugent ne présenteraient plus les dates à la publique dans le schème des "théories de conspiration", avec une côté "bonne" et une côté "mauvaise" mais qu'ils vont consulter les dates eux-mêmes. Comme ça on pourrait voir la vérité plus tôt.

Cela serait encore mieux à résoudre mondialement qu'une "théorie de conspiration" n'existe pas. On a des dates. Les dates sont justes ou fausses, ou ne sont pas complèts encore - et ça n'importe pas qui les présente.

Et quand on a des nouvelles dates qui ne conviennent pas "l'image" ça ne sont pas les dates qui sont fausses mai "l'image".

Jusqu'à aujourd'hui existe une sorte de racisme dans la historiographie contre des dates et des auteurs qui ne conviennent pas à "l'image".


Interdiction du terme "théorie de conspiration" - le terme "théorie de conspiration" est illicite et criminel

Alors ça serait juste à interdire le terme "théorie de conspiration". Puis chaque personne devrait prendre sérieux toutes les dates et faits, et comme ça la conviction générale des œuvres et des auteurs ne sera plus possible.

Quelqu'un ne peut pas être un "conspirateur" seulement parce qu'il présente des dates qui ne plaisent pas au média européenne et "américaine".

Et quelqu'un ne peut pas commencer une "conspiration" quand une personne présente des dates dans les rapports qui ne plaisent pas au média européenne ou "américaine".

Dates et faits ne peuvent pas conspirer. Ils peuvent seulement être justes, fausses, ou pas complets.

La logique ne peut pas conspirer. Comme ça le terme "théorie de conspiration" est illicite et criminel et l'on doit l'interdire.


Michael Palomino
August 2006 / 2011

-----


Les conspirations sont organisés avec des accords secrets

de: e-mail de Jurij Below du 22-1-2010, rédigé par Michael Palomino

Le journaliste Jurij Below présentait dans un e-mail du 22-1-2010 comment on fabrique des conspirations, c'est à dire avec des accords secrets:

<Alors, on avait toujours des conspirations en général depuis des temps antiques jusqu'à ce jour. Malgré ma position contre les "juifs organisés" [les organisations propagandistes juives] les conspirations ne sont pas le méthode des juifs seulement. Par exemple on a des travaux de Staline et Hitler référent à une solution de la "question juive" respectivement la décision de la conférence d'Évian-les-Bains comme exemples pour des "conspirations" avec des accords secrets. En général la diplomatie use des accords secrets pour présenter au public un consensus prétendu. Dans le monde des banquiers et dans les entreprises internationales les accords secrets sont un élément quotidien (voir les publications dans "Forbes").>

Partager / share:

Facebook






Source
[web01] Édition Kopp, rédaction: Lügen, Leid und Propaganda: Wachsender Druck auf die LeiDmedien; 3 de novembre 2014;
http://info.kopp-verlag.de/hintergruende/deutschland/redaktion/luegen-leid-und-propaganda-wachsender-druck-auf-die-leidmedien.html
^